Un morceau de voie lactée

Depuis l’enfance j’aime regarder le ciel le jour mais c’est surtout la nuit que je préfère. Dans nos pays industrialisés très éclairés la nuit ; en Belgique d’autant plus ; les clichés de la voûte céleste sont une vraie gageure. Cela étant, c’est tout de même réalisable avec un peu de préparation et de patience.

Quand  nous partons en vacances je prends toujours avec moi mon matériel. Bien que je ne possède pas le meilleur matériel pour réaliser ce type de photographie, je me débrouille avec ce que j’ai. Actuellement un Nikkon D5100 accompagné de trois objectifs (un NIKON AF-S 18-55mm f/3.5-5.6G DX VR II, un TAMRON AF 70-300mm F/4-5.6 Di LD MACRO 1:2 et un Nikon AF-S DX 35mm f/1.8 à focale fixe ) ainsi qu’un trépied.

La photo de cet article a été prise en France, plus précisément à Mornas en Vaucluse – Provence. Un petit village flanqué au bord du Rhône. Là j’ai découvert non loin une pinède un espace dégagé où la pollution lumineuse est acceptable.

Une partie de notre voie lactée – Post Traitement couleurs naturelles

La post-production réalisée avec Photoshop fait ressortir à la fois certains détails de la voie lactée mais également ; et je dirais malheureusement ; la pollution lumineuse (présente en bas à droite).

Une petite partie de notre voie lactée

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.